Galerie

Stéphane Hessel prêt à cogner un militant antiraciste

Stéphane Hessel prêt à cogner un militant antiraciste

Rédigé par JSS le Mar 23rd, 2011

heSSel

Scoop JSSNews: S’indigner c’est bien mais pas assez, s’engager c’est mieux mais c’est aussi prendre ses responsabilités, telle fût la réflexion qui guida la démarche de Yohann Taïeb et Jonathan Curiel, le 5 février dernier, en écrivant à la maison d’éditions du livret de Stéphane Hessel, « Indignez-vous ! ».

En cause une phrase (page 18), lourde de sous-entendus : « Que des Juifs puissent perpétrer des crimes de guerre c’est inacceptable. », une phrase faisant référence au rapport Goldstone.Une confusion entre « juifs » et « israéliens », inacceptable pour eux, d’autant plus que « Juifs » est associé à « crimes de guerre », une phrase assassine et abjecte à leurs yeux.

Pour montrer que cette phrase est indigne, inacceptable, ils relèvent que même les très peu fréquentable BDS, dont S. Hessel, soutient activement les appels au boycott d’Israël de cette organisation, prend bien soin, du moins pour la forme, de rappeler à ses militants de ne jamais confondre les termes « juif », « sioniste » et « israélien », que les palestiniens « ne sont pas opprimés par “les Juifs” mais par un Etat, l’Etat d’Israël… » (1).

De plus ils précisèrent également que l’Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes (EUMC) (remplacé en 2007 par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne) affirme que tenir les Juifs comme collectivement responsables de l’action de l’Etat d’Israël relève d’une rhétorique antisémite ( 2 ).

Taïeb et Curiel demandèrent donc à Hessel et sa maison d’édition de reconnaître publiquement la « maladresse » de cette phrase.
Sans réponse de leur part plus de deux semaines après cette lettre, ces militants anti-racisme décidèrent de rendre publique leur document sous forme de lettre ouverte sur la toile (3).

Le massacre de la famille Fogel dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 mars, mais surtout le silence absolu des médias français en général et celui de S. Hessel sur ce crime barbare, poussa Yoann Taïeb et Jonathan Curiel à remettre en mains propres leur lettre ouverte à Stéphane Hessel, le vendredi 18 mars lors du Salon du Livre de Paris.

Au cours de ces cinq minutes face à S. Hessel, Yohann Taïeb se livra à une remarquable indignation ; sans concession, tout en respectant le droit à la critique de l’Etat d’Israël , sans haine, ni violence, mais empreint de détermination à lui faire comprendre qu’il ne faut pas franchir certaines lignes rouges.

Lorsque Taïeb évoqua le massacre de la famille Fogel, montra les photos des victimes et cita les prénoms des trois enfants assassinés, Stéphane Hessel, au lieu d’exprimer pleinement son indignation, sa condamnation absolue d’un tel acte de barbarie, ne trouva rien de mieux que de mettre en parallèle les enfants gazaouis morts pendant l’Opération Plomb Durci.

Oui la mort d’enfants, quels qu’ils soient est inacceptable mais oser comparer le massacre d’une famille entière, dont trois jeunes enfants, tous sauvagement poignardés et égorgés de sang froid pendant leurs sommeils avec la mort d’enfant gazaouis, victimes d’être de simples boucliers humains aux yeux des terroristes du Hamas ou d’être, à leur grand malheur, des victimes collatérales d’un conflit sans cesse alimenté par ce mouvement islamiste est tout simplement consternant.

Image forte de cette vidéo, le moment ou S. Hessel, quelque peu excédé devant tant de vérités, bouscula Yohann Taïeb, obligeant le Responsable du Stand et le co-auteur du livre en dédicace, à le retenir, l’image de vieux sage, zen et non violent, s’en trouve quelque peu écornée, contrastant avec la retenue, le respect et l’émotion de Yoann Taïeb.

A ce moment là, Hessel demande “mais pourquoi vous ne condamnez pas les Soudanais? ” Qu’il se rassure, en tant que “juif” qu’Israélien et que Sioniste”, nous condamnons ferment le génocide du Darfour mis en place par un barbare islamiste (Omar el Béchir) contre des personnes uniquement coupables d’être noires. D’ailleurs, nous le condamnons d’autant plus que nous félicitons également l’Etat d’Israël d’être le seul Etat au monde à accueillir des milliers de réfugiés du Darfour et du Sud-Soudan, leur offrant un toit et de quoi manger, le temps que les responsable de l’Organisation de la Conférence Islamique se décide enfin à considérer cet odieux dictateur comme un génocidaire ne méritant qu’une chose: un procès à la Cour Pénale Internationale.

Soulignons tout de même que S. Hessel, leur a donné raison et reconnu que leur indignation était « très juste » et «intéressante ».

Saluons à sa juste valeur cette remarquable initiative de Yoann Taïeb et de Jonathan Curiel. D’avoir oser se dresser face à l’icône médiatique du moment, était particulièrement courageux.

Nous en restons là… pour le moment ( copyright S. Hessel)… Mais tant que “c’est dans la boîte !”, ca va ( copyright J. Curiel). !

JSSNews

Sources :

( 1 ) : http://bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=54&Itemid=38

( 2 ) : http://wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Feumc.eu.int%2Feumc%2Fmaterial%2Fpub%2FAS%2FAS-WorkingDefinition-draft.pdf&title=%22Working+definition+of+antisemitism%22 et http://fra.europa.eu/fraWebsite/material/pub/AS/AntisemitismOverview_May.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s