Galerie

LA DEBACLE AU SEIN MEME DE NOS INSTITUTION N°2

Le 24 mars 2011, je publiais déjà un article sur ce thème. la manifestation du 21 mars organisée par EUROPE – ISRAEL devant les studios de Canal+, avait été reprise sur le compte du CRIF sans citer une seule fois Europe-Israël.
https://parolefrancojuive.wordpress.com/2011/03/24/la-debacle-au-sein-meme-de-nos-institutions/

Aujourd’hui encore une fois, Europe Israël se retrouve au milieu de la polémique et encore une fois à son détriment.

images (1)

france-israel

Naissance d’un député… Vraiment ?
Par Jean Patrick Grumberg     Drzz infos

Fin septembre 2010, un adhérent de la toute jeune association Europe-Israël , qui réunit les européens de toutes races et de toutes religions amis d’Israël, remarque, lors d’une promenade, un détail sur un mur, l’absence d’un symbole. Devant l’ex restaurant Jo Goldenberg, rue des rosiers, la plaque qui rappelait le terrible attentat terroriste du 9 août 1982 avait disparu.

La jeune association réunit ses forces, et début octobre 2010, elle écrit au Maire de Paris, encourage ses adhérents à faire de même, et demande qu’une nouvelle plaque commémorative soit accrochée devant l’immeuble.

Début février 2011, Bertrand Delanoë, le Maire de Paris, répond favorablement à la demande de l’association Europe-Israël, et la nouvelle plaque est commandée.

Que vient faire cette plaque du souvenir avec un député, vous demandez-vous. J’y arrive…

Début mars 2011, Drzz.fr apprend que douze nouveaux postes de députés vont être créés pour représenter les français de l’étranger. Les français vivant en Israël sont rangés avec l’Italie, la Turquie, la Grèce etc… dans la 8e circonscription, et ils représentent le plus gros nombre de votants. Autrement dit, les français vivant en Israël pèsent assez lourd pour envoyer un député à l’Assemblée Nationale.

C’est là qu’apparaît un candidat au nouveau poste de député du nom de Gil Taieb qui, dans le but de s’attirer la sympathie des franco-israéliens, commet un acte bien banal dans les milieux politiques, une mesquinerie certes petite, mais qui en dit long sur le personnage : il "vole" à l’association Europe-Israël la paternité de la plaque du restaurant Jo Goldenberg, se l’approprie, et annonce fièrement que le fruit de "son travail" (et de sa femme qui travaille à la Mairie de Paris) a permis qu’elle soit apposée sur l’immeuble.

En réponse aux réactions outrées des membres de l’association Europe-Israël, qui avaient mis leurs tripes sur la table pour cet acte très chargé d’émotions, Gil Taieb répondra par le mépris.

Ainsi naquit la campagne électorale du candidat Gil Taieb au poste de député des français de l’étranger.

Seul petit pépin, sur la façade de l’immeuble Drzz sont écrits les mots : "le prix de la liberté, c’est la vigilance éternelle".

Tous les coups sont-ils permis, en politique, Monsieur Gil Taieb ?

Jean-Patrick Grumberg

(1) http://www.europe-israel.org/2010/10/commemoration-de-lattentat-de-la-rue-des-rosiers/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s