Galerie

Yom Haatsmaout Tribute ….

Par Eve P.
Merci à nos héros, merci à Tsahal, merci à tous ceux qui ont donnés leurs vies pour que soit et vive Israël.

22867 soldats tombés au combat…

Israël n’est pas qu’un pays, c’est aussi une nation dont le cœur bat au delà de ses frontières.
Toutes ses âmes sont reliés entre elles pour n’en former qu’une.

dam zé lo maïm   (le sang n’est pas de l’eau), tellement vrai en ce qui concerne notre peuple..
Notre sang n’a jamais été dilué au fil des génération, tous frères,
chacun des enfants d’Israël est le nôtre…

Plus que jamais aujourd’hui,  cette grande famille qu’est Israël ne doit rien oublier et rester unie.
Les frères peuvent ne pas être d’accord mais doivent toujours veiller au bien être de tous…
Notre histoire devrait nous pousser toujours à voir clair et à nous effacer devant nos intérêts particuliers…
 

herzlbengouriongoldamoshe dayan

Menahem-Begin2Sharon-0ISHAK RABIN

bengurion

palestine-post-_edition-de-lindependance-mai-1948

14 mai 1948
EN CONSÉQUENCE, NOUS, MEMBRES DU CONSEIL REPRÉSENTANT LA COMMUNAUTÉ JUIVE DE PALESTINE ET LE MOUVEMENT SIONISTE, NOUS NOUS SOMMES RASSEMBLÉS ICI, EN CE JOUR OU PREND FIN LE MANDAT BRITANNIQUE ET EN VERTU DU DROIT NATUREL ET HISTORIQUE DU PEUPLE JUIF ET CONFORMÉMENT A LA RÉSOLUTION DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS-UNIES, NOUS PROCLAMONS LA CRÉATION D’UN ÉTAT JUIF EN TERRE D’ISRAËL QUI PORTERA LE NOM D’ÉTAT D’ISRAËL
.
NOUS DÉCLARONS que, dès l’expiration du Mandat, en cette veille de Shabbat, 6 Iyar -5708 (I4 mai 1948) et jusqu’à l’installation des autorités régulières de l’État, dument élues, conformément à la Constitution qui sera adoptée par l’Assemblée Constituante convoquée avant le 1er octobre 1948, le Conseil National remplira les fonctions de Conseil Provisoire de l’État et son organisme exécutif, le Directoire national, fera fonction de Gouvernement provisoire de l’État juif qui sera appelé
" Israël ".

L’ÉTAT D’ISRAËL sera ouvert à l’immigration juive et aux Juifs venant de tous les pays de leur Dispersion ; il veillera au développement du pays pour le bénéfice de tous ses habitants ; il sera fondé sur la liberté, la justice et la paix selon l’idéal des prophètes d’Israël ; il assurera la plus complète égalité sociale et politique à tous ses habitants sans distinction de religion, de race ou de sexe; il garantira la liberté de culte, de conscience, de langue, d’éducation et de culture ; il assurera la protection des Lieux Saints de toutes les religions et sera fidèle aux principes de la Charte des Nations-Unies.

L’ÉTAT D’ISRAEL se montrera prêt à coopérer avec les institutions et les représentants des Nations-Unies pour l’exécution de la résolution du 29 novembre 1947 et s’efforcera de réaliser l’union économique dans tout le pays d’Israël.

NOUS DEMANDONS aux Nations-Unies d’aider le Peuple juif à édifier son État et de recevoir l’État d’Israël dans la famille des Nations.

NOUS DEMANDONS – face à l’agression dont nous sommes l’objet depuis quelques mois – aux fils du peuple Arabe de l’État d’Israël de préserver la paix et de prendre leur part dans l’édification de l’État sur la base d’une égalité complète des droits et devoirs et d’une juste représentation dans tous les organismes provisoires et permanents de l’État.

NOUS TENDONS LA MAIN, en signe de paix et de bon voisinage, à tous les pays voisins et à leurs peuples. Nous les invitons à coopérer avec le Peuple juif rétabli dans sa souveraineté nationale. L’État d’Israël est prêt à contribuer à l’effort commun de développement du Moyen-Orient tout entier.

NOUS DEMANDONS au peuple juif dans sa Dispersion de se rassembler autour des Juifs d’Israël, de les assister dans la tâche d’immigration et de reconstruction et d’être à leurs côtés dans la grande lutte pour la réalisation du rêve des générations passées : la rédemption d’Israël.
Confiants en I’Éternel Tout-Puissant, nous signons cette Déclaration en cette séance du Conseil Provisoire de I’État, sur le sol de la Patrie, dans la ville de Tel-Aviv, cette veille de Shabbat, 5 Iyar 5708, 14 mai 1948.

Signataires :
David Ben Gourion, Herzl Vardi, Rachel Cohen, Rabbi Kalman, Kaliana, Saadia Kobashi, Rabbi Yitzhak Meir Lévin, Meir David, Loevenstein, Zvi Lourié, Golda Myerson, Nahoum Nir, Zvi Segal, Rabbi Yehouda Leib, Hacohen Fishman David, Zvi Pinkas, Aharon Zisling, Moshé Kolodny, Eliezer Kaplan, Abraham Katznelson, Félix Rosenblueth, David Remez, Berl Repetur, Mordekhaï Shattner, Ben Sion Sternberg, Bekhor Shitrit, Moshé Shapira, Moshé Shertok, Daniel Auster, Mordekhaf Bentov, Yitzhak Ben Zvi, Eliyahou Berline, Fritz Bernstein, Rabbi Wolf Gold, Meir Grabovski Yitzhak Gruenbaum, Dr Abraham Granavski, Eliyaliou Dobkin Meir Vilner-Kovner, Zeroh Warhaftig

yom-hamedina_-edition-de-lindependance-mai-1948yediot-ahronot-_-edition-de-lindependance-mai-1948declaration israelketouba independancetehoudatEXODUS

Les volontaires venus des 4 coins du monde pour la terre d’Israël

 

ben gurion Golda Meir

Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations-Unies,
a adopté une résolution demandant la création d’un État juif en Palestine et invité les habitants de la Palestine à prendre les mesures nécessaires pour l’exécution de cette résolution. Cette reconnaissance, par les Nations-Unies, du droit du Peuple juif à créer son État est irrévocable.
C’est là le droit naturel du Peuple juif d’être, comme toutes les autres nations, maître de son destin sur le sol de son propre État souverain.

En 1897  ( 5657)  Le père spirituel d’Israël,Théodore Herzl,
convoqua  le Premier Congrès Sioniste et proclama le droit du Peuple juif à sa renaissance nationale sur le sol de sa patrie.
Ce droit fut reconnu par la Déclaration Balfour du 2 novembre 1917 et ratifié par un Mandat de la Société des Nations, donnant ainsi une sanction internationale aux liens historiques entre le Peuple juif et le Pays d’Israël et reconnaissant le droit du Peuple juif d’y réédifier son Foyer national.

La catastrophe nationale qui s’est abattue sur le peuple juif, le massacre de six millions de Juifs en Europe, a montré l’urgence d’une solution au problème de ce peuple sans patrie par le rétablissement d’un Etat juif qui ouvrirait ses portes à tous les Juifs et referait du peuple juif un membre à part entière de la famille des Nations.

Les survivants des massacres nazis en Europe, ainsi que les Juifs d’autres pays, ont cherché, sans relâche, à immigrer en Palestine sans se laisser rebuter par les difficultés ou les dangers et n’ont cessé de proclamer leur droit à une vie de dignité, de liberté et de labeur dans la patrie nationale.
Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la communauté juive de ce pays a pris sa part de la lutte pour la liberté aux côtés des nations éprises de paix, afin d’abattre le fléau nazi, et elle s’est acquis, par le sang de ses combattants comme par son effort de guerre, le droit de compter parmi les peuples qui fondèrent les Nations-Unies.

 

Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël de Ben Gourion
Barbara Steisand chante l’Hatikva et parle avec Golda Meïr

 

 

drapeau-israel

menorahla huppecolombe

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s