Galerie

Hoffenberg jetée par les jeunes héros de la révolution Egyptienne

Par Eve P.
Madame Hoffenberg ne semble pas avoir pris des leçons de Monsieur Jean De Lafontaine, sinon elle aurait appris :
Jean-de-La-Fontaine valerie hoffenberg6 avril

“Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours qu’on ne l’ait mis par terre.”

Hoffenberg avait présumé du rapprochement des héros de la révolution Egyptienne avec l’UMP, son parti, et ce grâce à ses talents diplomatiques…
Elle se mesurait ainsi par la même occasion à Hillary Clinton et aux Etats Unis qui s’étaient fait rembarrer avant elle.
 

Petit Rappel :

Le 14  avril, Jean François Copé en sortant un communiqué déjà triomphant, imagine l’UMP comme premier parti à former les jeunes Egyptiens à la démocratie :

"A l’initiative de Valérie Hoffenberg, secrétaire nationale de l’UMP en charge des relations avec les think tanks et partis étrangers, l’UMP accueille aujourd’hui et demain une délégation de jeunes responsables politiques et de blogueurs égyptiens pour deux demi-journées de formation."

Formation qui a pour but de "favoriser l’émergence d’une classe politique renouvelée dans les nouvelles démocraties arabes" est résumée ici : "Les jeunes rencontreront des responsables du siège [de l’UMP] pour évoquer tous les aspects de l’organisation de la vie militante au sein de l’UMP. Tous les sujets seront abordés dans la perspective des grandes échéances électorales que l’Egypte va connaitre dans les années à venir. L’UMP est le premier parti à s’engager en faveur de l’organisation des formations politiques dans la jeune démocratie égyptienne."

L’imagination  de Jean-François Copé  se trouvera démentie dès le lendemain, un autre communiqué sortira du QG du mouvement de la jeunesse égyptienne :
"Le mouvement de la jeunesse du 6 avril nie les rumeurs qui courent à travers les médias égyptiens internationaux et français disant que le parti français au pouvoir Union pour un Mouvement Populaire (parti de Sarkozy) accueillerait les membres et les dirigeants du mouvement de la jeunesse du 6 avril à une grande fête à Paris, suivie par un certain nombre de cours de formation sur la démocratisation et la pratique politique, au cours de deux jours de formation (…). Ces nouvelles sont totalement fausses."

"Evidemment, on ne veut rien à voir à faire avec Nicolas Sarkozy ou avec son parti,
Sarkozy allait à Louxor dans les hôtels de luxe quand Moubarak nous mettait dans les caves. Il a soutenu Moubarak et quasi jusqu’au bout !
Quelle démocratie il voudrait nous apprendre ?!
Quelle formation pourrait-il nous donner ?!"
Nous leur avons dit très vite par email qu’il n’était pas question de nous associer à eux de quelque façon que ce soit." explique Walid Rashid, le porte parole du mouvement du 6 avril aux journal
Inrocks.

Quant aux échanges d’emails qui auraient pu laisser penser à Valérie Hoffenberg, la femme de l’UMP chargée des relations avec les partis étrangers, la conseillère de Sarkozy pour le Moyen-Orient qu’elle aurait damé le pion à Hillary, les voici :

25 février : Premier contact  pris et adressé en copie au Quai d’Orsay,  proposition d’une rencontre à Walid et à son équipe.

Les termes de la lettre ne négligeront pas les félicitations d’usage pour leur succès pour la révolution égyptienne , le “grand rôle joué par le mouvement”. Puis, propositions : “des échanges de vues sur la structuration d’un parti” et un peu de formation pour “vous aider à assurer la transition démocratique et peut-être vous aider à préparer les prochaines élections. Evidemment, les frais sont à la charge du parti présidentiel.”

Walid demande un temps de réflexion. Un engagement nécessite un peu de calme, surtout quand le prétendant semble aussi chaud. Il se renseigne sur l’UMP. Il découvre les déclarations de ses dirigeants sur l’immigration en général et sur les musulmans en particulier. Il se rend compte aussi que ce parti est celui de Sarkozy.
 
Walid déclinera de façon très claire dès le lendemain :
“J’ai à présent assez d’informations. Nous ne voulons rien avoir à faire avec votre parti.”

Le 8 avril, madame Hoffenberg feignant de ne pas avoir reçu la réponse des Egyptiens, la conseillère de Sarkozy attaque de nouveau dans un nouveau mail :
Cher Walid,
je viens juste de revenir de maladie.
J’ai été informé que vous n’étiez pas dans la liste des invités du ministre hier soir. Néanmoins, nous avons toujours planifié de donner notre séminaire à l’UMP les 14 et 15 avril.
Si vous êtes toujours d’accord, nous serions enchanté de votre venue. Nous sommes désolés pour les complications, mais si vous le souhaitez, nous pouvons nous occuper des billets d’avions et des réservations”.

Walid, estomaqué, prend la peine de répondre une seconde fois :
“Désolé, je vous répète que je n’accepterai pas votre invitation et comme je vous l’ai déjà dit, j’ai bien assez vu ce qu’était votre parti. Au revoir.”

Copé finira par annoncer l’arrivée de quatre garçons issus des partis de centre-gauche d’Egypte.
(Faute de grives, on mange des merles…).

D’après  Inrocks.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s