Galerie

"Les frontières de 1967" ou comment faire avaler des couleuvres au monde entier

Qui n’a pas entendu cette expression "frontières de 1967", dans la bouche des diplomates occidentaux ?
Cette expression nous est resservie à toutes les conférences, à toutes les discussions, dans toutes les rencontres des diplomates occidentaux avec les Israéliens ou avec l’Autorité Palestinienne.
Ne parlons même pas de ces pays d’Amérique du Sud qui ont trouvé bon de reconnaître l’état Palestinien (on se demande pourquoi le "re" puisqu’un tel état n’a jamais existé auparavant), dans ces fameuses "frontières de 1967".

Mais qu’en est-il réellement ?
Existe-t-il de telles frontières ?
Qui les a reconnues ?
Depuis combien de temps existeraient-elles ?

Eh bien, la réponse risque de surprendre plus d’un diplomate occidental, si tant est qu’ils aient cru à l’existence de ces "frontières de 1967".

D’abord, il est incorrect de parler de frontières. Pour la bonne et simple raison que les pays arabes ne les reconnaissent pas et donc considèrent qu’Israël n’a pas d’existence légale. Ceci est également valable pour l’AP, malgré les discours réservés aux télévisions étrangères. Leurs livres d’école montrent clairement qu’ils revendiquent la totalité du territoire d’Israël.

Ce qui existe donc, et ce depuis la création d’Israël en 1948, ce sont des lignes d’armistice successives, en attendant la prochaine guerre de conquête ou de massacre par les armées arabes ou les organisations terroristes au Liban, à Gaza ou en Judée-Samarie. Il y a eu la "ligne verte" en 1949, puis la ligne d’armistice après la Guerre des Six Jours, la seule à laquelle pourrait faire référence l’expression "frontières de 1967".

Ligne d’armistice de 1949———Ligne d’armistice de 1967

19491967

Or, il est bien évident que lorsqu’Obama, Cameron, Sarkozy et autres dirigeants planétaires parlent des "frontières de 1967" (ou "lignes de 1967"), ils ne font pas du tout référence à la ligne d’armistice d’après la Guerre des Six Jours. La ligne d’armistice à laquelle ils pensent vraiment, c’est la "ligne verte", celle de 1949. Ce qu’ils demandent donc à Israël, c’est de revenir à la ligne d’armistice de 1949, avec ses frontières indéfendables (notamment, à cause des hauteurs du Golan, de la partition de Jérusalem et du goulet d’étranglement à la hauteur de Natanya, là où Israël fait 10km de large).

Pourquoi tous ces dirigeants occidentaux, supposés d’une intelligence supérieure à la normale, ont-ils donc avalés cette expression de la propagande arabe, qui substitue "ligne d’armistice de 1949" par "frontières de 1967"?

Parce qu’en demandant à Israël de revenir à la situation de 1967 plutôt qu’en réalité à la situation de 1949, on fait accroire à l’opinion mondiale que l’autorité Palestinienne fait une concession à Israël… Moitié-moitié en quelque sorte. On n’effacerait que 44 ans d’Histoire. Alors que c’est pratiquement toute l’Histoire de l’Israël moderne qu’on efface, soit 62 ans. On remet en fait les compteurs à zéro à partir du moment où Israël a été créée ! C’est moins glorieux, n’est-ce pas ? Sans compter que cette ligne d’armistice de 1949 n’a même pas été reconnue par les pays arabes et qu’ils se sont acharnés à attaquer Israël malgré (ou plutôt à cause de) cette ligne.

Ce qui est étonnant, c’est de constater l’apathie des gouvernements israéliens successifs devant cette tromperie sémantique, qui est un acte de propagande absolument diabolique car avalé par tous, y compris par les pays dits "amis d’Israël". Il est temps de corriger le tir dans les chancelleries, de dire haut et fort que les ‘frontières de 1967’ ne sont en fait que la ligne d’armistice de 1949, celle qui ne convenait à personne et qui a été la cause des guerres que les arabes ont imposées à Israël jusqu’en 1967.

Tant que nos grands dirigeants mondiaux utiliseront cette tromperie sémantique, corrigeons-les.
Quand le président Nicolas Sarkozy, le quai d’Orsay d’Alain Juppé et de Valérie Hoffenberg l’utiliseront et valideront ainsi la propagande palestinienne, protestons et demandons à ce que l’ambassade d’Israël en France fasse une protestation officielle.

Et, lorsque nous aurons à voter pour un député qui nous représentera vraiment et directement, assurons-nous qu’il ne soit pas lié au pouvoir en place, tant que la propagande pro-palestinienne y fera ses ravages.

Joseph N. Kutner

Natanya, Israël

Publicités

2 réponses à “"Les frontières de 1967" ou comment faire avaler des couleuvres au monde entier

  1. Pingback: Israël : Les cartes pour mieux comprendre | Parole Franco Juive

  2. Pingback: "Deux Etats pour deux peuples", la sémantique taqqiyesque du Quai d’Orsay | Parole Franco Juive

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s