Galerie

Mort de DURBAN III ou une défaite du racisme

durban III

Les États-Unis boycotteront le 10e anniversaire de la conférence sur le racisme

NEW YORK, États-Unis – L’administration Obama a confirmé mercredi, dans une lettre adressée à une sénatrice américaine, qu’elle boycottera une conférence mondiale contre le racisme qui aura lieu au siège des Nations unies en septembre.

Joseph E. Macmanus, secrétaire d’État adjoint pour les affaires législatives, a écrit dans une lettre adressée à la sénatrice démocrate Kirsten Gillibrand que les États-Unis ne participeraient pas à la commémoration des 10 ans de la Conférence mondiale contre le racisme de 2001, puisque le processus de Durban comprenait «des manifestations révoltantes d’intolérance et d’antisémitisme».

L’Associated Press a obtenu un exemplaire de la lettre, envoyée à Mme Gillibrand et à d’autres membres du Congrès.

M. Macmanus répondait ainsi à une lettre que la sénatrice de l’État de New York avait envoyée à l’ambassadrice des États-Unis à l’ONU, Susan Rice, lui demandant de ne pas participer à cet événement.

«En décembre, nous avons voté contre la résolution établissant cet événement puisque le processus de Durban comprenait des manifestations révoltantes d’intolérance et d’antisémitisme, et que nous ne voulons pas que de tels gestes soient commémorés», a écrit M. Macmanus.

M. Macmanus a ajouté que les États-Unis s’étaient retirés de la préparation de la conférence en 2009 puisqu’elle réaffirmait la Déclaration de Durban de 2001, «qui condamnait spécifiquement Israël de façon injuste et qui comprenait des mots qui ne correspondaient pas aux traditions américaines fortes de liberté d’expression».

«La délégation des États-Unis aux Nations unies n’a pas été impliquée dans les négociations formelles concernant les modalités de la résolution ou concernant le document final, et n’avait qu’un secrétaire lors de ces procédures», ajoute la lettre.

«Nous partageons vos inquiétudes sur la commémoration de Durban et le moment choisi pour cet événement, puisque quelques jours auparavant, nous aurons célébré le dixième anniversaire des attaques du 11 septembre 2001», poursuit le document.

La lettre ajoute que les États-Unis sont «pleinement engagés à défendre les droits de la personne de tous les peuples et de combattre la discrimination raciale, la xénophobie, l’intolérance et le sectarisme.»
The Canadian Press

 
U.S. pulls out of U.N.’s controversial "Durban III" Summit

par UN Watch, jeudi 2 juin 2011, 00:18

UN Watch congratulates the United States for announcing today that it will stay away from the UN’s upcoming 10th anniversary commemoration of the 2001 Durban conference, a supposed anti-racism gathering that turned into a global festival of hate. The government of Canadian Prime Minister Stephen Harper was the first to announce it would not participate, followed by Israel. UN Watch obtained a copy of the following letter sent today by the US State Department to Senator Kirsten Gillibrand, who in December led a coalition of 18 senators calling on the Obama Administration to follow Canada’s lead and pull out.  ___________

June 1, 2011

Dear Senator Gillibrand:

I am writing to respond to your letter to Ambassador Rice about the proposed 10-year commemoration of the 2001 World Conference Against Racism (the Durban Commemoration) to be held in New York in September 2011.

The United States will not participate in the Durban Commemoration. In December, we voted against the resolution establishing this event because the Durban process included ugly displays of intolerance and anti-Semitism, and we did not want to see that commemorated. The United States delegation in New York has not been involved in the formal negotiations on the modalities resolution or the outcome document and has had a notetaker only in these proceedings. We share your concern about the Durban commemoration’s timing and venue as just days earlier, we will have held solemn ten-year memorials for those murdered in the September 11 terrorist attacks.

The United States is fully committed to upholding the human rights of all people and to combating racial discrimination, xenophobia, intolerance, and bigotry. In 2009, after working to try to achieve a positive, constructive outcome in the Durban Review Conference, we withdrew from participating because the conference reaffirmed the original 2001 Durban Declaration, which unfairly singled out Israel and included language inconsistent with U.S. traditions of robust free speech.

We remain deeply committed to fighting racism at home and abroad, including through enhanced implementation of the Convention on the Elimination of All Forms of Racial Discrimination. As a matter of both principle and policy, we will always stand ready to work with all partners to uphold human rights and combat bigotry and discrimination around the world.

Sincerely,

Joseph E. Macmanus
Acting Assistant Secretary  Legislative Affairs (U.S. State Department)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s