Galerie

Que sont les Chrétiens mutilés et brûlés vifs au nom d’Allah en face de la “cause” des palestiniens “pourris” par l’Occident

Chrétiens mutilés et brûlés vifs au nom d’Allah 
Par Michel Garroté

Destruction eglise

Le monde marche sur la tête. Le monde condamne un « blocus » inexistant de Gaza, blocus inexistant puisque Israël livre aux Gazaouis ce dont ils ont besoin (sans quoi ils seraient tous morts depuis longtemps). Le monde dénonce « l’occupation » de la « Cisjordanie » (il s’agit de familles juives vivant en Judée et en Samarie). Mais le monde ne parle pas des chrétiens mutilés et brûlés vifs au nom d’Allah. Alors justement, parlons-en.

L’assassinat de Yacob Ashur Issa, un chrétien enlevé à Kirkouk, dans le nord de l’Irak, a provoqué l’épouvante parmi les fidèles du pays. Yacob Ashur Issa, 29 ans, simple travailleur, a été retrouvé décapité et mutilé, car sa famille, sans ressources, n’avait pas réussi à trouver les 100’000 $ de rançon exigés. Les négociations ayant échoué, les ravisseurs ont torturé leur victime avant de la décapiter. La police a retrouvé son corps près d’un pont, ponctué de marques horribles de torture. Ses yeux avaient été arrachés. « Aucun être humain qui croit en Dieu et respecte la vie ne peut commettre de tels actes », a déclaré Mgr Louis Sako, archevêque chaldéen de Kirkouk. Mgr Louis Sako a également exprimé son inquiétude pour le devenir de sa veuve et de ses trois enfants désormais sans père.

Un tribunal de Lahore (Pakistan) a acquitté 70 islamistes coupables du massacre de 10 chrétiens, dont 8 brûlés vifs, à Gojra. Sous le prétexte que lors d’un mariage chrétien dans cette ville on avait soi-disant brûlé des pages du coran, des centaines de musulmans fanatisés et amenés sur place dans des camions, s’étaient livrés à des violences inouïes brûlant quatre églises, de nombreuses maisons et massacrant les chrétiens qui leur tombaient sous les mains. Après cette attaque, ce sont les agressés chrétiens qui furent incarcérés par la police, parfois pendant plusieurs mois, et non les coupables. Les islamistes se réjouissent de ce jugement et leur sentiment est traduit comme suit par un responsable musulman de Gojra, Maulana Kashmiri : « Il n’y avait pas de témoins parce que les chrétiens savent qu’ils ont tort. Nous avons obtenu justice. Bien qu’aucun d’entre nous ne l’ait fait, les chrétiens méritent toujours la mort parce que ce sont des blasphémateurs ».

Le groupe armé islamiste Boko Haram a fait exploser une bombe devant la cathédrale St-Patrick à Maiduguri (chef-lieu de la Province de Borno, dans le nord-est du Nigeria), provoquant de très sérieux dégâts : portes et vitraux soufflés, structures de l’édifice ébranlées jusqu’aux fondations. Depuis avril, les attentats islamistes ont causé la mort de 500 personnes et contraint à l’exode 40’000 Nigérians.

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec les mentions ci-dessous :
Michel Garroté, Copyright 2011 http://drzz.fr

Voir aussi un autre massacre de Chretiens.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s