Galerie

La propagande anti-Israël sera modifiée dans les nouveaux livres d’histoire de la rentrée 2011

Par Eve P.
Des passages de propagande révisionniste sur Israël et la Palestine vont être modifié sur les nouveaux  manuels d’histoire.

Nous avions vu l’Enorme scandale :  l’Education Nationale qui  promotionne l’éradication future des Juifs

C’était comme un appel au meurtre, nous revenions à la propagande des années noires. L’histoire était tronquée, Israël vu comme un Etat criminel, assassin de victimes palestiniennes, des frontières révisées… et tout cela transmis sur les bancs de l’école.

Est t-on loin ici de l’enseignement de la haine du Juif, de sa diabolisation dès la petite enfance dans les écoles de Gaza et dans nombres de pays arabes ?

La France, l’eldorado de la liberté, la patrie des droits de l’homme reviendrait-elle à l’obscurantisme ?
Nous n’en sommes guère loin, on se rappellera de la sénatrice Cerisié Ben Guiga, insultant il y a quelque jours la délégation israélienne à Paris en remettant en question l’existence même d’Israël.

Finalement, ce lundi, après contestations des associations juives, l’éditeur Hachette éducation a indiqué la modification des passages de ces nouveaux manuels d’histoire contemporaine à destination des classes de première générale,  avant l’impression des versions définitives.

Ces passages  relatifs au "partage de la Palestine" étaient inclus dans des manuels "spécimens" avant impression définitive  et avant leurs distributions aux classes de premières L, S et ES à la rentrée 2011, dans le cadre de nouveaux programmes.

Après relecture et surtout après les contestations des associations juives, il est apparu que certains passages contestables devaient être modifiés.
A l’occasion de l’impression, ils seront changés",  mais, il n’est aucunement précisé le détail des passages mis en cause ni la teneur des modifications.

Le ministère de l’Education nationale n’avait toujours pas réagi lundi en fin de journée.

Contacté par l’AFP, Richard Prasquier, le président du  CRIF a évoqué une "présentation du conflit Israëlo-palestinien tout à fait scandaleuse".

Il a notamment dénoncé "une idéologisation", via par exemple l’emploi du mot "nakba" ("catastrophe", selon l’appellation dans le monde arabe de la création de l’Etat d’Israël en 1948 et de l’exode des Palestiniens qui s’en est suivi), quand le terme Israël "n’apparaissait pas".

Il a par ailleurs dénoncé "des erreurs factuelles", sans préciser lesquelles.

Le BNVCA (Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme ) a reproché aux auteurs du manuel "d’interpréter les faits historiques, de tronquer la vérité, de prendre parti".

D’après l’AFP
© Reproduction autorisé avec le lien
Parole Franco Juive

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s