Galerie

“L’arche” aux mains de JCall et “controverses” menace de couler

Publié dans Lessakele

Meïr Weintrater était rédacteur en chef de la revue "l’Arche".
Le comité directeur du FSJU a décidé, le 6 juillet au soir, la création d’un site Internet de L’Arche, auquel sera associé un journal trimestriel. Le site et le trimestriel seront dirigés par Laurent David Samama (ce dernier est actuellement collaborateur du site La Règle du Jeu, dirigé par Bernard-Henry Lévy, lequel l’a recommandé à Pierre Besnainou). Le site Internet devrait être opérationnel à la mi-octobre. Dans les présentations du site Internet et du journal trimestriel, il n’est pas prévu de faire appel aux anciens collaborateurs de L’Arche.

"L’Arche" a, donc, été passée aux pertes et profits par la direction du FSJU, sous la houlette de Pierre Besnainou, et repris via les conseils d’un proche de la présidence.

C’est très inquiétant, de la part de Pierre Besnainou : l’homme vient également d’être nommé, le 21 juin, Président d’une "commission israélienne de lutte contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël".

Cette liquidation de l’équipe entière de "l’Arche" va à l’encontre des missions attribuées à Pierre Besnainou : comme "d’intervenir auprès des professionnels de l’information" contre les "manipulations de l’opinion".

En réalité, sur de chaudes recommandations, c’est un ami de BHL qui prend les rênes de ce qui subsiste de cette revue. A n’en pas douter, elle se construira dans l’esprit de J-Call dont nous connaissons tous le travail délétère de délégitimation des choix politiques du peuple israélien.

Ainsi, comme s’en plaignait récemment Serge Hajdenberg (le 30 juin : http://lessakele.over-blog.fr/article-le-president-du-crif-chez-j-call-serge-hajdenberg-78610648.html) sur les ondes de RCJ, – avec la visite partisane de Richard Prasquier aux éléments de J-Call-, une partie des élites de la Communauté juive de France se range à des opérations de trafic d’influence, dans le sens du pouvoir, ramant à contre-courant du sentiment profond de la communauté elle-même.

Pierre Besnainou est, également, le mentor de Gil Taïeb, candidat-député pour les Français à l’étranger, susceptible de briguer une future présidence du CRIF. Voilà comment s’organise un réseau de contrôle de l’information et des relations avec le pouvoir, de façon à taire les voix qui dérangent.

De la même façon, la revue "Controverses" de Shmuel Trigano et Raphaël Draï, aux idées bien accrochées hors bien-pensantes, semble plus que menacé de disparaitre, à la rentrée, pour des raisons élémentaires de manque de soutien financier. Une telle revue critique n’a jamais reçu l’appui d’un de ces nombreux fonds dits "communautaires", censés "lutter contre la délégitimation" d’Israël.
Les trésoriers potentiels préfèrent plutôt regarder couler "les pôles de résistance" et ensuite crier au loup, en surfant sur l’angoisse de ceux qu’ils prétendent représenter, tout à leurs reniements et abandons sur le terrain de la lutte. 

C’est précisément contre cet esprit de Cour que nous nous insurgeons ici et c’est aussi pourquoi nous sommes heureux de constater que d’autres billets en ligne ne suivent pas nécessairement celle de ceux censés nous "diriger" (dans le mur?) et se passent de leurs chaudes recommandations.

Par Gad.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s