Galerie

Le 14 juillet 2011, Radio J fait le bilan du combat des “nouveaux ressortissants français” motivés par la haine viscérale d’Israël

Chronique de Michael Bar-Zvi | – 14 juillet 2011 sur Radio J
radio-jBoker tov amis auditeurs de radio j, à l’occasion du 14 juillet j’aurais bien aimé vous parler de l’amour des français pour Israël, de l’amélioration de son image dans les médias, de l’attachement de la république française au seul Etat qui, dans cette région, incarne ses valeurs de liberté et d’une meilleure connaissance par les habitants de l’hexagone de sa réalité.
Malheureusement, avec la plus grande honnêteté intellectuelle du monde, ce ne sera pas possible cette année, car malgré les louables efforts des pouvoirs publics pour endiguer la montée de l’antisémitisme, jamais Israël n’a été autant vilipendé, critiqué, malmené, et insulté que ces dernières semaines.
bar zviPermettez-moi de vous donner quelques exemples de ce triste constat, dans différents domaines. Parmi les 130 provocateurs venus troubler l’ordre public à l’aéroport Ben-Gourion il y avait 85 français, donc l’immense majorité, sans compter ceux qui n’ont pas pu embarquer dans les aéroports européens. Certes, la plupart de ces ressortissants français portaient des noms à consonance arabe, mais ils étaient bien détenteurs de la nationalité et d’un passeport en règle.
Les associations qui soutiennent le Hamas, régime islamiste dont on connait la charte sont domiciliées en France et ont des sites internet, des publications et des activités de propagande.
La haine d’Israël on la retrouve aussi dans les livres scolaires français, non pas ceux des Palestiniens, mais ceux que par exemple la maison Hachette édite en France pour enseigner la "nakba" aux élèves de première.
Et puis il y a aussi les innombrables sites et blogs sur la toile qui distillent quotidiennement à travers les remarques des internautes des commentaires nauséabonds sur Israël.
L’autre jour on accusait le tribunal rabbinique de Jérusalem d’avoir condamné un chien à la lapidation, et ce fait divers cocasse, relevé par la presse israélienne, est devenu le point de départ d’une campagne diffamatoire contre Israël, puisqu’on omettait de donner les faits et le contexte ; et surtout de dire que le chien en fin de compte se porte très bien.
Inutile de revenir sur les nombreux dérapages d’internautes sur l’affaire DSK. Remarquons que juste dans les commentaires sur le sondage concernant le désir des français de le voir revenir en politique, plusieurs personnes lui proposaient de prendre directement un vol pour Tel-Aviv.
Sur les plateaux de télévision français, les seuls intellectuels israéliens invités sont ceux qui critiquent violemment la politique de leur gouvernement, ou nient même le droit à l’existence d’un Etat juif.
L’œuvre de l’excellente artiste israélienne Michal Rovner "Makom", exposée au Louvre, est composée de pierres provenant de maisons palestiniennes détruites par Tsahal et dans le film de présentation la frontière israélo-syrienne en anglais devient la frontière syro-palestinienne.
Tous ces petits points de détail creusent chaque un peu plus le lit d’un grand désamour

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s