Galerie

Décryptage : encore un reportage manipulé par Charles Enderlin !

Moins de 24 heures après avoir dénoncé les méthodes du Syndicat National des Journalistes français, JSSNews rebondi malheureusement sur l’actualité, en dénonçant un reportage mensonger du correspondant de France 2 en Israël, Charles Enderlin.

Lundi 1er aout, le journal de France 2 s’intéressait par l’intermédiaire d’un reportage de Charles Enderlin, et avec plusieurs jours de retard, aux manifestations israéliennes, (contestations sociales) qui touchent Israël depuis deux semaines, et paradoxalement, à un moment, où elles semblent donner quelques signes de faiblesse.

Charles Enderlin, si méprisant de l’éthique journalistique lorsqu’il traite le conflit israélo-arabe, ne perd pas non plus ses bonnes habitudes lorsqu’il couvre l’actualité intérieure israélienne. Plutôt que de parler des tentes de l’avenue Rothschild comme on aurait pu s’y attendre, il a préféré se focaliser sur une manifestation de mères de famille avec leur poussette contre le coût des gardes d’enfants, justifiant son choix par un argument des plus surréalistes : que cette minuscule manifestation (2.000 personnes) serait celle qui« ferait le plus trembler le gouvernement ».

Beaucoup plus grave, Charles Enderlin désinforme ses auditeurs en présentant les deux leaders de cette manifestation, Yael Barda et Rachel Har-Zahav, comme de simples mères de familles, apolitiques et de classe moyenne. Charles Enderlin insiste même lourdement sur le fait que Barda n’a « jamais fait de politique de sa vie ».
Or, Yael Barda est une militante d’extrême-gauche antisioniste bien connue à cause de son mouvement, « Ometz Lesarev », qui appelle les jeunes à refuser de servir dans Tsahal.

Rachel Har-Zahav, la seconde personne interrogée, est quant à elle une ancienne militante et Présidente étudiante du syndicat Ofek affilié au parti travailliste, mais aussi, femme de Haim Har-Zahav, ancien vice-président d’Ofek, ancien assistant parlementaire du député travailliste Eitan Cabel, il fut également ancien journaliste d’Aroutz 10, et c’est, par ailleurs, actuel journaliste de la chaine de la Knesset.

On peut difficilement trouver moins représentatif de la classe moyenne israélienne et surtout, moins apolitiques que ces deux femmes là.

Alors pourquoi ce trucage ?
S’il est difficile de se mettre dans la tête de celui qui l’a commis, on peut imaginer que Charles Enderlin, militant associatif de mouvement d’extrême gauche, a voulu, une fois de plus, faire passer ses idées et messages aux français.
Son but pourrait ainsi être le soutien à la chute du gouvernement Netanyahu, envers qui il n’aurait que peu de respect.

En outre, il existe deux possibilités :
soit Enderlin ne savait pas et ne connait donc pas les acteurs politiques et médiatiques du pays dans lequel il vit depuis 40 ans, et alors, il est simplement d’une profonde incompétence professionnelle,
soit il savait et dans ce cas, il a menti consciemment.

Dans les deux cas, Charles Enderlin déshonore son métier et la chaine pour laquelle il travaille.
Des excuses de France 2 seraient nécessaires et importantes.

Par Benjamin Lachkar – JSSNews

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s