Galerie

En Tunisie, Persepolis vctime de l’Hiver arabe

Par Eve P.

La nouvelle “démocratie” tunisienne promet trois ans de prison pour la diffusion de Persépolis, le film d’animation…

Des débuts prometteurs pour le nouveau gouvernement de Tunisie…

On se souvient que  le parti islamiste tunisien Ennahda vainqueur des élections du 23 octobre avait declaré par la voix de son président Rached Ghannouchi,: "Nous sommes pour une grande alliance nationale qui aboutira à un gouvernement démocratique".
Il avait également promis :

"Le mode de vie des Tunisiens ne sera pas touché"

Le directeur général de la télévision privée tunisienne... (Photo: Fethi Belaid, AFP)
 Le directeur  général de la télévision privée tunisienne Nessma, Nabil Karoui, est accusé d’«atteinte aux valeurs sacrées».

Pour la Diffusion de Persepolis à Tunis, Nabil Karoui comparaîtra jeudi.

Le directeur général de la télévision privée tunisienne Nessma, Nabil Karoui, comparaîtra jeudi devant la justice pour «atteinte aux valeurs sacrées» après la diffusion en octobre du film Persepolis qui avait suscité des violences à Tunis, a-t-il indiqué mercredi à l’AFP.

Après la diffusion le 7 octobre par Nessma TV du film franco-iranien Persepolis, en dialecte tunisien, des groupes d’extrémistes avaient tenté d’attaquer le 9 octobre le siège de la chaîne à Tunis, et pire encore cinq jours plus tard une centaine d’assaillants avaient jeté des cocktails Molotov sur la maison de M.Karaoui, par chance absent.
Une vague de violences avait déferlé alors, quinze jours avant les élections en Tunisie. 



«Avec moi, les nouveaux défenseurs de l’ordre moral en Tunisie veulent faire un exemple.”

Nous sommes dans une dictature morale encore pire que sous Ben Ali. Sous l’ancien régime, je n’ai jamais été menacé de mort
se disant «raisonnablement confiant» sur l’issue du procès déclaré par M. Karoui à l’AFP.

140 avocats ont poursuivi M. Karoui pour «atteinte aux valeurs du sacré, atteinte aux bonnes moeurs et trouble à l’ordre public», suite à quoi, il encourt trois ans de prison.

Mais pourquoi tant de passions pour un film d’animation ?

Une simple scène du film (qui raconte le régime iranien de Khomeiny à travers les yeux d’une petite fille) où Dieu (un vieil homme à la barbe blanche) est représenté, ce c qui est contraire à la loi islamique qui interdit toute représentation divine de D.eu ou de son prophète.

Chapeau  la démocratie !
Belle la censure !
Qui les obligeait à regarder ce film ?

Bien que M. Nabil Karoui se soit «excusé»,  "Je considère qu’avoir diffusé cette séquence est une faute", et  "Nous n’avons jamais eu l’intention de porter atteinte aux valeurs du sacré"avait-il dit.

«Je vais plaider non coupable, bien sûr. Il est scandaleux que ce soit moi qui comparaisse alors que les gens qui ont brûlé ma maison ont été relâchés», a-t-il déclaré à l’AFP.

Plus que quiconque en Tunisie, ce sont les femmes qui risquent le plus
Leurs inquiétudes ne cesse de croitre en en dépit des assurances réitérées par Ennahda qui déclare que jamais il  ne toucherait pas à leur statut qui est le plus avancé du monde arabe.
Rached Ghannouchi  à déclaré sur Express FM :
"Chacun vivra selon ses convictions dans le cadre de la loi.

Après le Printemps, un Hiver Arabe qui s’annonce très rude …

© Reproduction autorisée avec le lien Parole Franco Juive

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s