Galerie

Valérie Hoffenberg doit cesser de mentir – Par Philippe Karsenty

valerie-hoffenberg

copyright : jssnews.com

Je viens de lire l’interview que Valérie Hoffenberg a donnée au P’tit Hebdo. Il y a de nombreux mensonges dans cette interview mais je me contenterai de répondre à ceux qui me concernent.

Valérie Hoffenberg n’a jamais travaillé avec moi sur le dossier al Dura

Au risque de me répéter, Valérie Hoffenberg a soutenu Charles Enderlin et son mensonge al Dura jusqu’à ce que je gagne mon procès contre France 2, le 21 mai 2008, et que le CRIF demande et obtienne la création d’une commission d’enquête (qui ne verra jamais le jour car sabotée par l’entourage proche de Nicolas Sarkozy). Elle a alors tenté une acrobatie pour faire croire qu’elle a toujours été du bon côté alors qu’elle fut une des pièces maîtresse de Charles Enderlin pour protéger son mensonge. Elle le reconnait d’ailleurs à demi-mot puisqu’elle dit « depuis 2008 » … sauf que le combat al Dura avait commencé depuis près de 8 ans !

 

Voter Hoffenberg, c’est voter Enderlin

De surcroit, Charles Enderlin a reçu la Légion d’honneur en 2009, après avoir perdu son procès contre moi.
De deux choses l’une : ou bien Valérie Hoffenberg a pesé de tout son poids pour qu’il l’obtienne, ou bien elle n’avait aucune influence sur Nicolas Sarkozy et elle a donc menti toutes ces années en se faisant passer pour une proche de l’ex-président.
A ceux qui doutent de sa compromission dans cette affaire, je rappelle qu’en février dernier,Valérie Hoffenberg s’est félicitée de la cassation de l’arrêt de la cour d’appel qui me relaxait. On peut aussi rappeler les quelques lignes reconnaissantes que lui consacre Charles Enderlin à la page 140 de son livre « Un enfant est mort », publié en octobre 2010.

Voter Hoffenberg, c’est voter pour le mensonge

Je rappelle également que j’ai connu Jean-François Copé alors qu’il était encore élève à l’ENA, lorsque nous fréquentions le même club de sport, et que ce n’est en aucun cas Valérie Hoffenberg qui me l’a présenté. Ceci est encore un mensonge de la candidate de l’UMP.
Je rappelle enfin que Jean-François Copé était porte-parole du gouvernement Raffarin lorsque Jacques Chirac, Président de la République, a offert des obsèques nationales à Yasser Arafat, l’inventeur du terrorisme mondial.

Voter Hoffenberg, c’est voter pour la manipulation

Valérie Hoffenberg ment aussi quand elle prétend avoir organisé une rencontre au ministère de la Culture entre moi « et le conseiller en communication du Ministre de la Culture de l’époque, Renaud Donnedieu de Vabres ».

Cette rencontre avait en fait été organisée, en 2004, par François Léotard qui, lui, m’a toujours soutenu dans mon combat pour la vérité. Cette rencontre au ministère s’est faite sans elle, et d’ailleurs en dépit des bâtons qu’elle m’a mis dans les roues, même s’il est vrai que le conseiller qui m’a reçu était un de ses amis. Il est d’ailleurs fort probable que c’est justement pour cette raison que ce conseiller s’est mobilisé pour enterrer le dossier et empêcher de faire sortir la vérité.

Je souhaite conclure cette tribune en rappelant que Valérie Hoffenberg a menti durant toute cette campagne comme elle a menti très souvent, notamment quand elle se faisait passer pour « avocate » alors qu’elle s’est arrêtée en 3ème année de droit.

Chers électeurs de la 8ème circonscription, vous êtes bien évidemment libres de voter pour qui vous voulez mais je crois qu’il est important que vous le fassiez en toute connaissance des personnalités qui se présentent à vous.
Je conclurai avec une seule phrase : voter Hoffenberg, c’est voter Enderlin, c’est voter pour le mensonge et la manipulation.
Si j’étais vous, je ne le ferais pas.

Pendant toute cette période électorale, Valérie Hoffenberg et certains de ses supporters ont tenté de me salir par une campagne de médisances acharnée. Je n’ai pas, le plus souvent, souhaité répondre car je me disais que les gens sauraient bien reconnaître les mensonges. Devant le danger que représenterait son élection à l’Assemblée nationale, il est aujourd’hui indispensable que les électeurs en aient connaissance.

Je n’ai rien à gagner à révéler ces vérités, si ce n’est que le mensonge m’indispose ; qu’il vienne de Valérie Hoffenberg ou de son acolyte, Charles Enderlin qui doit se réjouir de voir ses pires adversaires faire campagne pour SA candidate, Valérie Hoffenberg.

Alors, avant de voter, n’oubliez pas que voter Hoffenberg, c’est voter Enderlin.

Par Philippe Karsenty – JSSNews

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s